Un microscope à 1 CHF

Dans le cadre d’une activit√© organis√©e par l’√©quipe de l‚Äô√Čprouvette S√©verine a voulu √©valuer le microscope propos√© par le laboratoire PNNL et le r√©aliser au FabLab.

Nous avons commenc√© par imprimer les mod√®les propos√©s. Les billes √† disposition n’√©tant pas du bon diam√®tre, nous avons refait un mod√®le pour pouvoir jouer sur tous les param√®tres et tester diff√©rentes g√©om√©tries.

Modèle simple

Les premiers r√©sultats sont encourageants et nous invitent √† r√©aliser un v√©ritable projet sur ce th√®me…

Acarien

Richard Le 21 mai.

Avec le Centre Pédagogique pour élèves Handicapés de la Vue

Une enseignante du Centre P√©dagogique pour √©l√®ves Handicap√©s de la Vue¬†(CPHV) est venue nous rendre visite pour devenir membre du FabLab et profiter de la plate-forme pour am√©liorer le mat√©riel p√©dagogique. La rencontre a √©t√© imm√©diatement f√©conde et d√®s la premi√®re s√©ance de travail autour de la LaseCut elle a pu apprendre √† produire des √©chantillons de structures qui pourront √™tre test√©s et utilis√©s. L’immense int√©r√™t de la d√©marche est que tout acquis pourra √™tre partag√© !

Nous r√©alisons que nous avons beaucoup de projets qui touchent √† la p√©dagogie et que c’est un domaine o√Ļ des plates-formes ouvertes et non marchandes comme les n√ītres peuvent apporter un immense b√©n√©fice. Le prototypage rapide permet aux enseignants de r√©aliser imm√©diatement leurs id√©es et de disposer d’outils sophistiqu√©s pouvant √™tre test√©s, am√©lior√©s et partag√©s… En effet dans nos FabLabs nous abordons toutes les techniques de fabrication num√©rique pour produire des objets qui peuvent √™tre bourr√©es d‚Äô√©lectronique s’il le faut… Toutes les connaissances contemporaines sont convoqu√©es sans le moindre complexe, fort que nous sommes d‚Äôappartenir √† un r√©seau plan√©taire ūüėČ

Sujet √† suivre de bien pr√®s…

Richard.

Gigabot

Il est temps de parler de La Gigabot vu la place qu’elle prend dans le FabLab ūüėČ

Comme toutes les machines qui appartiennent au FabLab aujourd’hui, elles sont √† prendre comme un h√©ritage, nous n’avons aucunement particip√© √† la d√©cision de leur achat, ni √† l’usage esp√©r√©.

Nous avons donc r√©pondu √† l’appel de sa construction une fois les pi√®ces arriv√©es fin janvier 2014 !
La monter √©tait un d√©fi que nous voulions relever pour pouvoir tenter d’en faire un outil utile !
La chronique de son montage √©tant assez nourrie dans le groupe, (on peut la lire¬† ici)¬† il n’est pas la peine de revenir sur ces heures pass√©es avec Alexandre, Renaud, S√©bastien avant qu’Iraklis ou Hi-Vong viennent nous rejoindre.

Ce qui fait l’objet de ce blog, tourne autour de l’usage d’une telle imprimante 3D.
Ses caractéristiques en font une machine tout à fait spéciale, les 3 points principaux :.
– Dimensions 600x600x600
– Buse 0.5
– Plateau froid

Une fois le montage termin√©, nous avons eu beaucoup de mal √† nous contenter d’une pr√©cision du niveau du plateau de seulement plusieurs dixi√®mes de mm (sur une RepRap on vise le dixi√®me). Pour atteindre cela sur 60cm, il a fallu modifier le montage d’origine et passer beaucoup de temps.
Atteindre une telle pr√©cision avec un plateau froid et une buse de 0.5 mm est imp√©ratif si l’on veut √©craser la premi√®re couche pour esp√©rer monter une pi√®ce – m√™me avec un (pourtour) brim g√©n√©reux,
Une fois l’impression rendue possible, on peut se poser la question du temps et de la pr√©cision. Avec une buse de 0.5 on ne pourra jamais diminuer celle-ci de fa√ßon drastique pour imprimer de gigapi√®ces… Quant au temps, on n’imprime pas plus vite avec la Giga qu’avec n’importe quelle autre RepRap de cette technologie.

* Il nous reste donc √† mesurer les limites de l’imprimante actuelle et d’esp√©rer pouvoir l’utiliser pour faire ce que l’on ne peut pas faire avec une RepRap normale.

3 pistes d’am√©lioration pour l’avenir :

1#  Utiliser une buse plus grosse, au moins 0.8, vois même un système à 7 buses de 0.4
2#  Mettre un plateau chauffant
3#  Augmenter la vitesse et les accélérations en repensant le mouvement (Core XY ?)

Richard.

Pratique

Nous avons re√ßu nos nouvelles fraises pour la CNC, mais pas √©vident de se retrouver parmi ces cr√©atures. 2 dents, 3 dents, l, d, D, L, R, etc…
Donc un petit projet de caroussel pour nos belles pièces.
La découpe est faite dans du MDF avec la CNC et les marques sont gravées en décapant à la laser dans du plexi peint.

1. D√©coupe dans du MDF des trous et du contour (C’est salissant, mais c’est tr√®s propre et rapide!).

2. Gravure laser dans du plexi transparent peint d’une face. Le texte est invers√© et grav√© en d√©capant la peinture. La couche inf√©rieure a √©t√© prot√©g√©e avec du scotch √† peinture et un bloc de bois servant de martyr a √©t√© plac√© dessous. Nous avons remarqu√© que lorsque le laser traverse totalement le mat√©riau, le faisceau est diffract√© par la plaque en m√©tal, rendant le fini de la face int√©rieure moche. D’o√Ļ l’id√©e du martyr.

3. Du scotch double face est d√©coup√© √† la laser. Id√©e g√©niale d’Iraklis.

4. Le tout est nettoyé puis assemblé pour un résultat pas trop mal.

Tout en √©tant conscient que c’est une niche tr√®s sp√©cifique, si vous voulez les plans ou les dimensions n’h√©sitez pas ūüôā