Peekaboo

Peekaboo

Récupérer des données scientifiques anciennes inexploitées

Des milliers de fiches en carton menacées de destruction au Palais de Rumine contienent des informations que l’un de nos membres, scientifique voudrait exploiter. Ces fiches sont d’un format proche du A4 et encochées sur leur pourtour…

Une rapide recherche nous a mis sur la piste des fiches mécanographiques largement utilisées par les documentalistes ou les archéologues au milieu du XX° siècle, voir cet article.

Les encoches pratiquées sur les bords de ces fiches encodent une grande partie des données à traiter (l’autre partie étant manuscrite).

Au FabLab, il nous est apparu possible de traiter des images prises de ces cartons. Le traitement informatique s’est avéré efficace sur plusieurs lots, mais pas sur tous à cause des prises de vue faites avec une tablette dans des conditions d’éclairage et de cadrage assez variables.

Nous avons conclu de ces essais qu’il nous fallait

  1. Réaliser une machine de saisie avec un scanner à plat pour disposer de 5000 images exploitables.
  2. Traiter les 5000 images pour extraire les données encodées.
  3. Fabrication d’une visionneuse afin de permettre de consolider les données dans le meilleur confort en présentant chaque fiche avec les données extraites dans une grille de saisie.

Vous pouvez voir une petite vidéo montrant le fonctionnement du dispositif.

Le FabLab est la plateforme idéale pour ce type de réalisation qui ne pourrait être prise en charge par l’industrie informatique qu’à des prix que les chercheurs ne peuvent pas toujours payer. Les cartes que nous traitons consignent des informations concernant la migration d’insectes entre les années 1964 à 1973, mais ce projet pourrait être utile à tout chercheur voulant reprendre une étude dont les données sont encochées sur des milliers de cartes mécanographiques.