Happy Halloween!

Nous avons fait un test √† la d√©coupeuse laser. Des masques ¬ę¬†Low Poly¬†¬Ľ cr√©es par Marianne et Steve Wintercroft.

Leurs mod√®les sont super, mais avec 10+ feuilles √† d√©couper au cutter, c’est un peu longuet. Donc un petit passage sur Inkscape avec les PDFs afin de les modifier et donner une couleur diff√©rente √† chaque type de ligne.

Les lignes vertes correspondent √† une d√©coupe, les rouges sont un tra√ßage visant √† affaiblir l’√©paisseur du papier, facilitant le pliage. Finalement les num√©ros sont grav√©s dessus afin d’√©viter de transpercer le papier.

Découpé dans du papier carton rose pétant de 300gsm, le résultat est pas mal réussi.

Les choses sont plus simples avec une découpeuse laser. Haut gauche: modèle, droite, découpe. Bas, résultat final après collage.

Les choses sont plus simples avec une découpeuse laser.
Haut gauche: modèle, droite, découpe. Bas, résultat final après collage.

On peut faire ses propres modèles 3D et les découper avec 123D Make ou Pepakura.

Un autre modèle, bien plus imposant, le dragon, sur du papier rouge 200gsm

Dragon papier de Wintercroft Ltd

Dragon papier de Wintercroft Ltd

Happy Haloween!

Vers la construction d’une CNC

Avant de nous lancer dans la construction d’une CNC rempla√ßant la Charly Robot que nous utilisions. Nous avons voulu r√©parer la petite Roland¬ģ Modula MDX-15 qui faisait partie de notre h√©ritage mais dont l‚Äô√©lectronique √©tait hors service.

20150501_124901Pour cela, ne pouvant r√©parer la carte d’origine – aucun sch√©ma disponible – ni investir les 500 CHF demand√©s par son constructeur pour son remplacement, nous avons d√©cid√© de nous lancer dans l’assemblage de composants standards pour lui redonner vie.

La difficult√© est li√©e au fait que les moteurs de cette machine ne sont pas courants (CKD J262-859) et ont √©t√© d√©velopp√©s sp√©cifiquement pour Roland¬ģ.

Le choix qui s’impose est d’utiliser un Arduino avec le firmware grbl.

Pour cela, le circuit de protoneer.co.nz, Arduino-CNC-Shield-V3

est fait pour nous faciliter la vie…

Nous avons choisi 3 interfaces de puissance  Pololu A4988.

Branchement A4988

Avec Paul-Andr√©, il n’a pas √©t√© difficile de brancher les moteurs, par contre nous avons d√Ľ t√Ętonner pour arriver √† trouver une configuration des pilotes qui convienne. Nous la publierons quand nous l’aurons mise √† l’√©preuve.

Jonathan a c√Ębl√© des fins de course qui ne sont pas pr√©sents sur la machine. La broche est anim√©e par un mod√®le de moteur Sagami tout aussi exotique et sp√©cifique que les moteurs pas-√†-pas.

La derni√®re version du grbl 0.9i, nous permettant d’utiliser une sortie PWM de l’Arduino Uno [#define VARIABLE_SPINDLE], nous en avons profit√© pour concevoir un petit montage avec Mosfet pour le faire tourner. L√† encore nous publierons tout le c√Ęblage une fois la mise √† l’√©preuve convaincante ! (Le circuit de protoneer V3.03 , n’est pas tout √† fait en phase avec la configuration de grbl n√©cessaire pour utiliser cette¬† fonction).

Nous en sommes aux premiers tests des fin de course et de leur bonne gestion par le firmware.

A suivre …

Un microscope à 1 CHF

Dans le cadre d’une activit√© organis√©e par l’√©quipe de l‚Äô√Čprouvette S√©verine a voulu √©valuer le microscope propos√© par le laboratoire PNNL et le r√©aliser au FabLab.

Nous avons commenc√© par imprimer les mod√®les propos√©s. Les billes √† disposition n’√©tant pas du bon diam√®tre, nous avons refait un mod√®le pour pouvoir jouer sur tous les param√®tres et tester diff√©rentes g√©om√©tries.

Modèle simple

Les premiers r√©sultats sont encourageants et nous invitent √† r√©aliser un v√©ritable projet sur ce th√®me…

Acarien

Richard Le 21 mai.

AG Mars 2015

Le lundi 16 mars dernier s’est d√©roul√© l’AG de l’association du Fablab.

Cette r√©union a √©t√© l’occasion pour les membres, ainsi que pour les curieux venus partager leur exp√©rience, de faire une retrospective sur 2014 et de pr√©parer les futurs chantiers !

Voici notamment quelques uns des prochains projets à venir :

  • Proposition de divers ateliers d’initiations les samedis (DesignSpark, OpenSCAD, Arduino, InkScape, soudures…)
  • Installation prochaine d’une CNC (Le choix reste encore ind√©termin√©)
  • R√©paration d’une d√©coupeuse laser Bodor endommag√©e
  • R√©paration d’une CNC Roland MDX-20
  • Mise en place d’un syst√®me de documentation de projets
  • Soigner la communication pour faire partager aux int√©ress√©s les derni√®res actualit√©s du fablabs

Et bien sur, continuer de vous accompagner dans la réalisation de vos projets !

Slack, Le HUB Pratique

Logo de Slack

R√©cemment nous sommes pass√©s sous Slack pour discuter de nos projets et tenir le fichier de nos membres √† jour. Nous avons aussi opt√© pour une mailing-list classique pour celles et ceux √† qui ce service pourrait s’av√©rer peu int√©ressant.

Notre premier contact avec ce service vient d’une r√©union √† Hackuarium o√Ļ un de leurs membres a pr√©sent√© la panoplie d’outils qu’ils testaient pour rester √† jour sur leurs projets.

Pour les connaisseurs cela ressemble fortement √† un IRC glorifi√©. Alors qu’est ce qui le rend plus int√©ressant que Google Groups, IRC, Skype et la suite?

Intégré

Slack se distingue largement par sa volont√© d’int√©ger et de centraliser l’arriv√©e des informations de tous les services possibles et imaginables. Des choses les plus simples comme avoir une notification lorsqu’un compte Twitter est cit√©, aux choses plus compliqu√©es avec des notifications de la part de services d’Int√©gration Continue dont les programmeurs sont tr√®s friands ces jours. Toute entr√©e et char sont li√©s √† des canaux de discussion cr√©es par les membres du Slack. Ces canaux peuvent √™tre publics pour tous les membres ou priv√©s sur invitation.

Leur but n’est pas de dire que tout passe par eux, mais que¬†toutes les notifications peuvent arriver chez eux.¬†Plus besoin donc de remplir sa bo√ģte mail de notifications, Slack se charge de vous laisser un message lorsque une personne a mis un document sur Google Drive √† jour, et propose surtout d’y donner acc√®s tr√®s facilement. Mais il ne g√®re pas les droits d’acc√®s, c’est toujours √† nous de le faire. C’est simplement un HUB. Mais un HUB ou tout est index√©, retrouvable et mis √† jour en permanence.

Incroyablement Extensible

Si les 30+ int√©grations d√©j√† disponibles ne suffisent pas, il fonctionne tr√®s bien avec Zapier, un service web dont le seul but est de cr√©er des structures ¬ę¬†Action -> ¬ę¬†R√©action¬†¬Ľ pour tout ce que l’on veut. Par exemple, une nouvelle entr√©e dans un calendrier peut engendrer l’√©criture automatique d’un post sur votre page WordPress. Il existe une centaine de services qui peuvent √™tre int√©gr√©s de cette fa√ßon.

Finalement, Slack offre des WebHooks, une fa√ßon pour les d√©velopeurs de lire et d’√©crire des donn√©es sur Slack depuis leurs applications, ainsi que de cr√©er des raccourcis de commande sur Slack qui lancent d’autres services. Bref, c’est un peu le centre d’int√©gration que tout le monde attendait.

Il n’est pas forc√©ment √©vident d’expliquer pourquoi Slack est une solution int√©ressante. Le manque de structure en groupe de discussion peut g√™ner au d√©but, mais lorsqu’on voit sa bo√ģte aux lettres se d√©gonfler de toutes les notifications, emails, et duplications d’informations, on se demande comment on arrivait √† survivre avant.

Chez Nous

Pour la petite histoire, nous utilisons slack de la manière suivante.

    • Tous nos membres font partie du slack et peuvent rejoindre tous les canaux.
    • Le Google Drive public du fablab y est li√©
    • Lorsqu’un article est publi√© sur notre site web, Slack affiche automatiquement un lien. De plus, un post Twitter est effectu√©. Ces actions sont une int√©gration de Zapier.
    • Il existe un canal priv√© pour les superutilisateurs sur lequel il y a une redirection mail de notre formulaire de contact. Ainsi tout le monde est mis au courant et nous pouvons coordonner les prises de contact. Ceci est fait par le biais d’une adresse mail que Zapier¬†a le droit de consulter, et envoye un messsage sur Slack.
    • Un canal est d√©di√© √† nos communications Twitter, si nous sommes cit√©s, interpell√©s ou si nos publions un Tweet.

On trouvera certainement encore plein d’utilisations pour ce bel outil, et nous cherchons √† le privil√©gier par rapport √†¬†notre ancien Groupe Google.

Coupe en MDF mouillé/moulé

Apr√®s avoir vu la technique de MDF ¬ę¬†mouill√©/moul√©¬†¬Ľ utilis√©e et partag√©e par¬†YamashitaKen sur Thingiverse, nous avons souhait√© l’essayer avec notre propre mod√®le.
Aussi le fichier de base a été modifié en un cercle de 30 cm de diamètre pour observer la capacité du MDF à se torde sur une plus large surface que le modèle initialement présenté.

Instructions :
– Choisir une plaque de MDF de 2.5 mm d’√©paisseur¬†(Instruction originale du mod√®le¬†sur Thingiverse.¬†Nous utilisons dans notre exemple¬†un MDF de 3 mm avec les m√™mes dessins de d√©coupe. Une √©paisseur plus fine devrait aussi fonctionner…)
РDécouper la pièce à la laser (compter un temps assez long de découpe car le motif de croisillons se répète en très grand nombre selon la surface)
РRetirer la pièce de la machine (attention elle reste très fragile)
– Tremper le mod√®le dans de l’eau chaude durant¬†15-20 min afin qu’elle s’amollisse
РModeler délicatement la pièce avec  une contre-forme et la maintenir avec des serre-joints
РLaisser sécher

Si au final la pièce demeure fragile, le principe reste très intéressant.

Soulignons également que nous avons ici voulus poussez les propriétés de torsion du MDF à son maximum pour un premier essai (de petites parties ont commencées craqueler).

√Ä l’avenir, d’autres objets¬†pourront √™tre imagin√©s. Nos¬†pistes portent¬†√† des r√©flexions sur le dessin du mod√®le 2D √† d√©couper afin de laisser pleines des parties structurantes de l’objet (qui r√©duiraient¬†aussi le temps¬†de d√©coupe ūüėČ ).

Recherches √† suivre…

 

Barbara et Jonathan.

Avec le Centre Pédagogique pour élèves Handicapés de la Vue

Une enseignante du Centre P√©dagogique pour √©l√®ves Handicap√©s de la Vue¬†(CPHV) est venue nous rendre visite pour devenir membre du FabLab et profiter de la plate-forme pour am√©liorer le mat√©riel p√©dagogique. La rencontre a √©t√© imm√©diatement f√©conde et d√®s la premi√®re s√©ance de travail autour de la LaseCut elle a pu apprendre √† produire des √©chantillons de structures qui pourront √™tre test√©s et utilis√©s. L’immense int√©r√™t de la d√©marche est que tout acquis pourra √™tre partag√© !

Nous r√©alisons que nous avons beaucoup de projets qui touchent √† la p√©dagogie et que c’est un domaine o√Ļ des plates-formes ouvertes et non marchandes comme les n√ītres peuvent apporter un immense b√©n√©fice. Le prototypage rapide permet aux enseignants de r√©aliser imm√©diatement leurs id√©es et de disposer d’outils sophistiqu√©s pouvant √™tre test√©s, am√©lior√©s et partag√©s… En effet dans nos FabLabs nous abordons toutes les techniques de fabrication num√©rique pour produire des objets qui peuvent √™tre bourr√©es d‚Äô√©lectronique s’il le faut… Toutes les connaissances contemporaines sont convoqu√©es sans le moindre complexe, fort que nous sommes d‚Äôappartenir √† un r√©seau plan√©taire ūüėČ

Sujet √† suivre de bien pr√®s…

Richard.

Conception et r√©alisation d’un mod√®le de phage T7

Dans le cadre d’un projet Hackuarium pour Unil-√Čprouvette, nous nous sommes investis en tant que FabLab pour montrer ce que pouvait apporter une plate-forme telle que la n√ītre.

Il s’agit de r√©aliser un mod√®le 3d de bact√©riophage T7 devant servir d’instrument p√©dagogique pour l’√©quipe de l’√©prouvette. Ne pas nous contenter d’imprimer un mod√®le existant, mais d’approfondir la d√©marche pour concevoir un mod√®le plus √©labor√©… a √©t√© notre proposition. Par chance, l’√©quipe s’est trouv√©e imm√©diatement int√©ress√©e et nous avons pu d√©marrer.

Le point de départ a été le modèle 3d de T7  de Cathal Garvey

T7

Le fait que le fichier CAD en OpenSCAD soit mis √† disposition par l’auteur du mod√®le nous a grandement facilit√© le d√©marrage.

Nous voudrions que le m√©canisme d’injection du mat√©riel g√©n√©tique du phage dans la bact√©rie soit montr√©. Pour cela nous avons imagin√© une mobilit√© des pattes¬† avec une articulation en fil √† m√©moire de forme et une s√©quence d’allumage de leds √† l‚Äôint√©rieur de la capside et du corps pour simuler la descente du mat√©riel g√©n√©tique.

Pour cela, il fallait d√©composer les diff√©rents √©l√©ments pour arriver √† des pi√®ces facilement imprimables et pratiques √† assembler m√™me par des enfants. L’utilisation de tips pour l’extr√©mit√© fine des pattes s’est av√©r√©e bien astucieuse et nous a soulag√© d’un probl√®me √©pineux ūüėČ

La capside icosaèdrique pouvait être facilement décomposée en 2 coquilles dont l’inférieure pouvait supporter les épaules.

Epaules_1

Le corps pouvait facilement √™tre dessin√© afin de recevoir les parties de la capside et s’installer sur une partie recevant les pattes que l’on nomme bassin:

ensemble

Si tous les √©l√©ments du phage sont imprim√©s en PLA translucide, l’impression des pattes en TPE permet √† l‚Äôensemble d’avoir une bonne √©lasticit√© et au corps de s’affaisser sous une pression raisonnable.

Impression

Le résultat est assez satisfaisant, reste à insérer le dispositif lumineux, la dynamique et la connectique avec la bactérie.

(A suivre…)

Richard Le 17.02.2015

L‚Äô√©lectronique a √©t√© r√©alis√©e gr√Ęce encore une fois √† notre Arduino qui nous a permis de prototyper l’attaque d’un 74HC595 pour¬† la commande de 8 leds. Nous avons alors programm√© un ATtiny85 pour l’introduire dans la capside et obtenir l’effet d√©sir√©. Le choix de composants CMS pour diminuer l’encombrement nous oblige √† faire des soudures en l’air qui ne sont pas du plus bel effet. M√™me si tout est cach√© dans la capside, il nous reste √† am√©liorer tout cela…

20150225_173325

3 petits aimants de 5x5x2 mm ont √©t√© plac√©s dans le bassin et le tout nous donne d’ores-et d√©j√† une bonne id√©e de ce qu’il nous reste √† faire cot√© bact√©rie…

(A suivre…)

Richard Le 27.02.2015

R√©alisation de maquette d’architecture

 

 

Maquette réalisée avec une imprimante 3d à fil chaud.

unnamed  unnamed (2)

Réaliser une maquette au 500eme avec une telle technologie relève de la gageure, pourtant le résultat est tout à fait intéressant.
Bien √©videmment il a fallu tout repenser et c’est bien la raison pour laquelle notre FabLab a int√©ress√© le cabinet d’architecture qui le fr√©quente pour r√©aliser de telles exp√©riences. Tout a commenc√© par une tentative avort√©e d’impression des fichiers CAD convertis par Meshlab au format STL Il est √©vident que bien des technologies 3D auraient certainement pu ¬ę¬†reproduire¬†¬Ľ la maquette dessin√©e, mais notre GigaBot √©tait l√† et nos architectes voulaient en sortir quelque chose d’autant plus que l’√©chec √©tait encourageant car la structure produite √©tait trop plaisante… Il fallait l’exploiter et chercher un langage.

Comme dans un FabLab, on ne fait rien pour autrui, c’est le dessinateur maquettiste qui a d√©compos√© avec l’architecte les diff√©rents √©l√©ments que nous avons imprim√©s les uns apr√®s les autres en affinant √† chaque fois les param√®tres d’impression, voire en redessinant les mod√®les. Cela nous a pris quelques heures, mais le r√©sultat √©tait au bout de l’effort.

L’√©quipe a beaucoup appris sur la technique d’impression 3d FDM et nous avons beaucoup appris sur nos propres outils en les faisant fonctionner de fa√ßon bien originale.

En bons artistes qu’ils sont, quand ils sont revenus pour r√©aliser une seconde maquette, ils ont utilis√© une toute autre technique, qui fera l’objet d’un autre article. ¬ę¬†En art on a le droit de tout essayer, mais jamais de recommencer¬†¬Ľ – P.Picasso

Richard le 13.02.2015

Gigabot

Il est temps de parler de La Gigabot vu la place qu’elle prend dans le FabLab ūüėČ

Comme toutes les machines qui appartiennent au FabLab aujourd’hui, elles sont √† prendre comme un h√©ritage, nous n’avons aucunement particip√© √† la d√©cision de leur achat, ni √† l’usage esp√©r√©.

Nous avons donc r√©pondu √† l’appel de sa construction une fois les pi√®ces arriv√©es fin janvier 2014 !
La monter √©tait un d√©fi que nous voulions relever pour pouvoir tenter d’en faire un outil utile !
La chronique de son montage √©tant assez nourrie dans le groupe, (on peut la lire¬† ici)¬† il n’est pas la peine de revenir sur ces heures pass√©es avec Alexandre, Renaud, S√©bastien avant qu’Iraklis ou Hi-Vong viennent nous rejoindre.

Ce qui fait l’objet de ce blog, tourne autour de l’usage d’une telle imprimante 3D.
Ses caractéristiques en font une machine tout à fait spéciale, les 3 points principaux :.
– Dimensions 600x600x600
– Buse 0.5
– Plateau froid

Une fois le montage termin√©, nous avons eu beaucoup de mal √† nous contenter d’une pr√©cision du niveau du plateau de seulement plusieurs dixi√®mes de mm (sur une RepRap on vise le dixi√®me). Pour atteindre cela sur 60cm, il a fallu modifier le montage d’origine et passer beaucoup de temps.
Atteindre une telle pr√©cision avec un plateau froid et une buse de 0.5 mm est imp√©ratif si l’on veut √©craser la premi√®re couche pour esp√©rer monter une pi√®ce – m√™me avec un (pourtour) brim g√©n√©reux,
Une fois l’impression rendue possible, on peut se poser la question du temps et de la pr√©cision. Avec une buse de 0.5 on ne pourra jamais diminuer celle-ci de fa√ßon drastique pour imprimer de gigapi√®ces… Quant au temps, on n’imprime pas plus vite avec la Giga qu’avec n’importe quelle autre RepRap de cette technologie.

* Il nous reste donc √† mesurer les limites de l’imprimante actuelle et d’esp√©rer pouvoir l’utiliser pour faire ce que l’on ne peut pas faire avec une RepRap normale.

3 pistes d’am√©lioration pour l’avenir :

1#  Utiliser une buse plus grosse, au moins 0.8, vois même un système à 7 buses de 0.4
2#  Mettre un plateau chauffant
3#  Augmenter la vitesse et les accélérations en repensant le mouvement (Core XY ?)

Richard.